Cantal

Cantal

Rando dans les Monts de la Margeride août 2007

C'est la moins pittoresque de nos randonnées... beaucoup de chemins goudronnés, mal balisés, entre des champs clôturés de fils barbelés et pas âme qui vive. En plus, pas de chance, brume et petite pluie fine nous accompagnent journellement. Parfois, nous croisons quelques troupeaux de vaches avec lesquelles nous éprouvons le besoin de faire la conversion après ces nombreux km ennuyeux . C'est là que l'on comprend tout le sens de l'expression "un regard bovin"... Heureusement de temps à autre une étape nous sort de la monotonie.

Ainsi le très beau château du Saillant, actuellement propriété d'américains, non visitable. Accroché à un éperon balsatique, on ne peut y accéder que du côté nord par un étroit chemin. Impressionnant! D'époque médiévale par son aspect général, un ancien donjon subsiste à l'extrémité sud mais le château fut démantelé sous la révolution et les tours coiffées de toits en poivrière ont été reconstruites au XIXe siècle.

 Les ruisseaux qui le bordent se réunissent à sa base et on aboutit à l' impétueuse cascade du Babory. Le plan de roche horizontale en basalte est formé d' une coulée très épaisse formée de gros blocs réguliers à la base et plus petits et irréguliers au sommet. On remonte dans le temps...environ neuf millions d'années! Envie de se poser et d'admirer.

Et bien sûr St Flour, capitale historique de la Haute Auvergne, au coeur de cette vaste région dont elle est le centre. Une forteresse dominant de plus de cent mètres la ville basse, ça se mérite!  On n'hésite donc pas à  prendre le"Chemin des Chèvres" et à monter  les  innombrables marches qui  mènent à la vieille ville accrochée sur son promontoire. Et là... récompense: une vue superbe nous attend, ainsi  que de mutiples découvertes, cathédrale StPierre, ruelles, demeures anciennes, musées, tout un passé bien conservé. 

 

La preuve que j'y étais...et surtout:  les deux bâtons, essentiels pour  marcher plus vite et me tenir debout dans les derniers km.

 L'incontournable viaduc de Garabit

Avant la mise en haut du barrage de Grandval.

Ce viaduc fut construit par Eiffel. Il s'étire sur 564 mètres, tout en dentelles de métal, à 95 mètres au-dessus de  la Truyère. L'ouverture de l'arche centrale est de 165 mètres.

 

Les gorges de la Truyère

 Dans notre boucle, cette partie fut très très agréable. Endroit stratégique où furent érigées des forteresses comme Alleuse.

Des gorges profondes, aux versants rocheux ou boisés , avec des petits ponts qui nous permettent d 'enjamber laTruyère en suivant le fond de la vallée.

Descentes et remontées forgent les mollets!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×