Charentes

Escapade en Charentes, août 2008

 

Quatre jours en touriste à la Rochelle et ses environs avec deux de mes filles, le temps de retrouver une vieille cousine de 82 ans...

On entre dans le vieux port par deux tours du XIV e s. A droite, la tour de la Chaîne, bâtie vers 1375 ainsi nommée à cause de la chaîne qui y était scellée et fermait le port durant la nuit et à gauche, la tour St Nicolas, bâtie entre 1317 et 1345, qui constituait à elle seule une puissante forteresse : l'ouvrage a la forme d'un pentagone dont quatre angles sont flanqués de tours engagées  et le cinquième d'un donjon carré haut de 35m

.

Au pied de la tour de la Chaîne, on trouve, à droite un escalier montant  vers un  fragment des remparts du Moyen Age. Elle aboutit à la tour de la Lanterne(1445-1468), magnifique donjon cylindrique, flanqué d'une tourelle d'escalier portant une lanterne qui servait autrefois de phare. De la tour de la Lanterne, en continuant de suivre le pied du rempart puis en franchissant l'enceinte fortifiée de Vauban par la porte des deux Moulins, on peut rejoindre la plage.

 

Bien sûr, nous n'avons pas manqué de visiter l'aquarium. Un dédale fantastique avec toute une faune et une flore magnifiquement mises en valeur.

Parfois des espèces inconnues apparaissent en transparence!

Le plus impressionnant fut  la fosse aux requins.

Et  comme notre chambre d'hôtes n'était pas loin du pont qui menait à l'île de Ré, nous avons traversé...

Nous avons parcouru à pieds les cinq villages qui la composent, puis poussé jusqu'au phare des Baleines. Ce phare édifié en granit, marbre et pierre des Charentes, fut inauguré le 15 janvier 1854. Haut de 57 mètres, un  escalier de 257 marches conduit à la lanterne d'une portée de 29 miles. Devant le phare se trouve la Tour des Baleines, édifiée par Vauban en 1681. Cette tour est l'un des 3 plus anciens phares de France.

 

Un petit tour dans le département de l'Hérault, août 2008

D'abord la visite de Béziers

Nous n'avons vu que le centre avec le  Plateau des Poètes, jardin public qui doit son nom aux bustes de poètes et écrivains languedociens. La statue de  Paul Riquet(1604-1680

fondateur du canal du midi, accompagne les nombreux cafés et commerces qui se suivent sur plusieurs centaines de mètres. En dehors, nous aurions aimé accéder à l'église  Saint Nazaire mais ce fut mission impossible. Après avoir tourné et retourné par de multiples sens interdits, nous avons abandonné l'affaire! Dommage, le prospectus annonçait:  ancienne cathédrale , incendiée en 1209 lors du sac de la ville par les croisés de Simon de Montfort, reconstruite au XIII e et XIVe, représentant l'Eglise triomphante et la Synagogue vaincue...

En route donc vers l' Oppidum d'Ensérune.

Un colline de 120m de haut, sur laquelle  des populations celtes et  ibères vécurent entre le VIe s av. J.-C. et le 1er s .apr.J-.C.

La vue sur le sommet est superbe. On découvre la mer, les Pyrénées et les monts de L'Espinouse.  En contrebas, l'étang de Montady, asséché au  XIIIe s. décrit une forme circulaire très curieuse. Il y avait ici, autrefois, 7000 à 8000 habitants.

 

Enfin, direction le canal du midi et les écluses de Fonserannes ( 21 mètres 50 de haut et 280 mètres de long.)

Leur forme en fer à cheval est très particulière.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×