Guide à Guédelon

Les guides

Le guide est le « Passeur de savoir » disait Alain Louis,  Maître Louis , qui nous a quittés prématurément et dont l'humour, la culture et la répartie caustique manquent à tous ceux qui l'ont connu.

Pour être guide il faut certains ingrédients. En voici quelques-uns:

Endurance . Des km à parcourir par tous les temps.

Patience et pédagogie. Pour encadrer les groupes scolaires en adaptant le discours selon les niveaux( de la maternelle au lycée) et en essayant de garder l'attention jusqu'à la fin de la visite!

Présence d'esprit. Pour répondre poliment à des questions parfois saugrenues.

Adaptation. Régler le parcours en fonction des difficultés de marche ou des centres d'intérêt( 3e âge, IME,Segpa, petite section maternelle,etc.)

Passion. Pour captiver son auditoire, c'est indispensable.

Heureusement, il y a une maladie qui sévit sur le chantier: « la guédelonite ».

C'est un virus très contagieux( 250000 personnes touchées l'année dernière!).

Mémoire et curiosité. Pour bien expliquer les différents métiers exercés sur le chantier, rien ne vaut un petit stage chez chacun d'entre eux. Tant pis si l'on bouscule un peu leur atelier... l'apprentissage n'est pas toujours facile, mais tellement enrichissant!

Ainsi le guide, muni de tous ces éléments devient vraiment un « Passeur de savoir » sur ce chantier de pierres et d'hommes.

Quelques photos pendant la visite qui dure environ une heure et demie.

Explications sur la fabrication du mortier.

 

Le pendiculaire, ancêtre du niveau.

 

En pleines explications dans la cuisine du logis seigneurial et vers le puits.

Après avoir nommé les volailles mangées à l'époque: paon, cygne, cigogne(repas aristocratique)et parlé des autres mets et boissons en vigueur, puis détaillé l'architecture de la pièce, je me lance dans les mesures, brandissant ma pige ! Ou s'il fait beau, ce sera  dans la cour. On aperçoit en fond, l'entrée du cellier.

Avec un autre groupe, toujours dans les mesures sur la pige (pouce, paume, palme, pied, coudée) que l'un d'entre eux ( volontaire) doit refaire tout seul devant ses camarades... d'où le regard attentif du préposé.

Photo de groupe finale devant l'entrée de la tour maîtresse.                                             Devant une archère de cette tour

Et là... une blague des collègues, tendant à démontrer que vu ma taille, j'aurais besoin d'un tabouret pour que l'on me voie , avec  une pige conséquente ! Forcément le groupe se marre, et j'ai toute  la concentration sur mes explications à reprendre!

Avec des adultes, une autre fois

Pendant un temps mort (rare), on en profite pour ramasser tous les papiers jetés et faire en sorte que le site reste propre ou bien on va aider dans un atelier.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×