Les expressionnnistes

Les expressionnistes

Amedeo Modigliani  1884-1920

Nu assis (1916)

Il s'agit du premier grand nu, soulignant la réalité d'un être de chair, qui annonce la série de 1917. C'est la première fois que Modigliani ose superposer deux registres picturaux différents: un corps naturaliste d'une part, et un visage traité de manière formaliste d'autre part. La rugueur du visage est merveilleusement adoucie par la continuité de l'ovale à la courbe parfaite et par la mèche de cheveux prolongeant le visage en épousant la forme du sein droit.

" Personne avant Modigliani, dira Matisse, n'avait su varier la position des bras ". Ce qui donne à l'immobilité du modèle, la grâce du mouvement.

" Quand une femme pose pour un peintre, elle se donne"  disait-il à Kisling.

Série de nus. 1916-1917

 

Edvard Munch 1863-1944

Modèle près du fauteuil en osier( 1919-1921)

Le thème de la femme est crucial dans l'oeuvre de Munch. Il lui permet d'exprimer l'érotisme, l'amour, la jalousie, la séparation...

Madone (1894-1895)

Le choix du titre est surprenant pour désigner ce portrait passionné d'une féminité qui s'abandonne, saisie dans son unité spirituelle et charnelle. Les lignes concentriques prolongent les ondulations de la chevelure qui enveloppe le buste comme une aura. Munch tentait de rendre l'émanation colorée métaphysique de l'âme qui, selon les principes en vogue à l'époque, nimbe toute créature humaine.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×