chantier médiéval de Guédelon

  Evolution des travaux (cliquer sur le titre)

"Un laboratoire à ciel ouvert", " un chantier d'archéologie expérimentale"...

C'est un endroit hors du commun... et c'est là que j'ai travaillé comme guide de mars à fin juin pendant sept ans.

Imaginez... des gens construisant un château fort philippien, exactement comme au 13ème siècle!

Philippe II, fut surnommé Auguste  parce qu'il il était né au mois d'août. Il reste l'une des figures les plus brillantes de la dynastie capétienne.

Miniature du XVIème siècle.

Les travaux ont débuté en 1997 et s'étaleront jusqu'en 2025. Mais, pour  suivre l'évolution des matériaux et de l'architecture, il fallait situer le chantier à l'époque. Il fut donc décidé que le début des travaux coïnciderait avec l'an 1228. A cette époque, le roi de france s'appelle Louis IX, futur Saint-Louis, né en 1214.

Là, après la soixantaine, on se dit : pourvu que je tienne le coup pour en voir la fin !

Le pont

Pour l'instant "pont dormant", il ne pourra être "pont-levis" que lorsque le châtelet et la porte seront construits. Il a été passé à l'huile de chanvre pour le protéger des intempéries. 57 chênes abattus, équarris, sciés par les essarteurs(bûcherons), taillés et assemblés par les charpentiers et 670 clous battus par le forgeron auront été utilisés pour le faire.

La palissade de protection se nomme mantelet. Le fait de l'ôter donnera par la suite le verbe démanteler.

.

Celui qui est à l'origine de ce prodige est Michel Guyot, propriétaire du château de St Fargeau dans l'Yonne.  Lorsqu'il a monté ce projet aurait-il pu imaginer que  plus de 300.0000  visiteurs par an admireraient cette création?

C'est un livre d'histoire vivant et les scolaires le comprennent bien. Même les plus récalcitrants sont conquis.. et sans se rendre compte du jeu de mots, j'ai souvent entendu à la fin de la visite: " C'est trop fort, m'dame!" alors qu'ils étaient partis en disant " c'est quoi c'te ruine! ". Pari gagné...

 Le site: www.guedelon.fr est trop bien fait pour que je me lance dans les détails ainsi que ceux des bénévoles inscrits dans mes" liens".

Je me contenterai donc de mettre quelques photos personnelles et d'expliquer comment je conçois mon métier de guide!

Guide à Guédelon (cliquer sur le titre)

Le guide est le « Passeur de savoir » disait Alain Louis,  Maître Louis , qui nous a quittés prématurément et dont l'humour, la culture et la répartie caustique manquent à tous ceux qui l'ont connu.

 

Les métiers( Cliquer sur le titre)

Découvrir les métiers nécessaires à sa construction en partant de l'extraction de la pierre jusqu'à sa pose et s'entretenir avec les "oeuvriers"(carriers, tailleurs de pierre, maçons) de la matière, de la conception, de la réalisation, c'est prodigieux. Sans oublier tous les métiers indispensables dans cette chaîne:  cordier, forgeron, charretier, vannier, tuilier, essarteur, charpentier, etc.

Dans le fossé, la cage à écureuil pour monter les matériaux.

Le puits.

Une table de pierre de plusieurs tonnes a été extraite pour former la margelle.

 

Le village (Cliquer sur le titre

Et  quand les collègues en ont assez de moi, je me retrouve.... au pilori!

  Encore quelques photos, la plupart prises par  un visiteur, Pascal Cotté.

Le château philippien reconstitué, sur le site des maquettes, afin de terminer les explications sur la progression architecturale qui  conduisit à ces immenses bâtisses militaires de défense.

.

La maquette du château dans l'atelier du Père Archi.

L'appentis, recouvert de tuiles en chêne, les tavaillons. Liaison abritée, entre la tour de la chapelle et le cellier.

Le" grand degré", magnifique escalier qui donne accès à la vaste salle commune du premier étage (aula)

Les cintres, servent à constituer ensuite les voûtes des tours. On fait d'abord un coffrage de soutien en bois sur lequel on posera les pierres et lorsque  le mortier les aura bien collées, on pourra décoffrer.

Coffrages de la voûte à croisée d'ogives de la tour de la chapelle, et voûte d'arêtes de la tour maîtresse.

Et pour toutes ces constructions, il est nécessaire d'utiliser des mesures. A l'époque, c'était l'étalon humain... le système métrique datant de 1795.

A savoir: le pouce, la paume, la palme, l'empan, le pied , la coudée.

Dernières photos avant la fermeture de la saison 2009

nouvelle saison

Nouveautés juin 2010

Sur la tour maîtresse, la 2ème archère est terminée. Le linteau et les arrières linteaux ont été maçonnés achevant ainsi les travaux sur cet ouvrage. Les premiers voussoirs de la voûte d'ogive se multiplient. La taille des six culots sur lesquels repose la voûte a démarré.

2011

L'étang de Guédelon

 Derrière le chantier...Un endroit privé, majestueux.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site